Editions

Dans le cadre du partenariat entre l’École européenne supérieure de l’image (Angoulême-Poitiers) et l’École nationale supérieure d’art de Bourges, la Galerie La Box ofre une carte blanche au post-diplôme Document et art contemporain du 20 février au 19 mars 2014.
L’exposition, intitulée Glissements de terrain. Cartographie, pensée, paysage, sur une proposition de Joan Ayrton, présente les éléments de recherche de Joan Ayrton, Angélique Buisson, Érik Bullot, Gaëlle Cintré, Jérôme Laniau, Louis Henderson, João Vieira Torres et Stephen Wright.

Cette brochure est publiée à l’occasion de l’exposition de Gaëlle Cintré Géopoétique d’une catastrophe, qui a lieu du 1er au 21 octobre 2015 à la galerie La Box à Bourges.
Elle constitue l’un des éléments du Diplôme supérieur de recherche en art décerné par l’École européenne supérieure de l’image dans le cadre du post-diplôme Document et art contemporain suite à trois années de recherche au sein du programme. Ce travail d’étude a bénéficié de nombreux voyages d’étude, notamment à Lausanne (2013), Stromboli (2013), Istanbul (2013) et Los Angeles (2013 et 2015).

Observatoire de la rumeur rend compte d’un travail de recherche mené autour de la rumeur, sur une proposition de Stephen Wright, dans le cadre du post-diplôme Document et art contemporain. Le projet a réuni Joan Ayrton, Gaëlle Cintré, Hugo Brégeau, Érik Bullot, Louis Henderson, João Vieira Torres et Stephen Wright lors de deux séjours à Marseille, en mars et avril 2015, en partenariat avec la galerie art-cade*, Galerie des grands bains-douches de la Plaine. Il s’est accompagné de rencontres avec Till Roeskens et Hendrik Sturm et de nombreuses séances de séminaire. La présente brochure expose les éléments de recherche de cette expérience.

Dans le cadre du partenariat entre l’École européenne supérieure de l’image (Angoulême-Poitiers) et l’École nationale supérieure d’art de Bourges, la Galerie La Box o re une carte blanche au post-diplôme Document et art contemporain du 4 au 30 mars 2013.

L’exposition, intitulée Film Papier, sur une proposition d’Érik Bullot, réunit di érentes propositions de Gaëlle Cintré, Laura Huertas Millán, Jonathan Rubin et Nataliya Tchermalykh.

Elle s’inscrit dans le cadre d’une ré exion plus générale sur les documents performatifs menée d’octobre 2012 à février 2013 au sein du post-diplôme avec la participation de Kantuta Quirós et Aliocha Imho , Morad Montazami, Arne De Boever, Olivia Harrison, Silvia Maglioni, Graeme Thomson, François Bovier, Adeena Mey et le soutien de Joan Ayrton et Stephen Wright, référents du programme.

La brochure Film Papier présente quelques documents prépara- toires de l’exposition.

Cette brochure est publiée à l’occasion de l’exposition de Louis Henderson Kinesis, qui a lieu du 3 juin au 2 juillet 2016 à l’espace Khiasma aux Lilas sous le commissariat d’Olivier Marboeuf.

L’exposition Kinesis est produite par Khiasma, en coproduction avec Spectre productions et le troisième cycle Document et art contem- porain de l’École européenne supérieure de l’image. Créée à l’initiative de l’ÉESI, en partenariat avec l’École nationale supérieure d’art de Bourges, ce troisième cycle délivre, à l’issue de trois années de recherche, un Diplôme supérieur de recherche en art. Membre de ce programme de recherche de 2013 à 2016, Louis Henderson propose cette exposition, accompagnée d’une journée d’étude le 21 juin et cette publication, au titre de son diplôme. Son travail de recherche a béné – cié de nombreux voyages d’étude, notamment à Londres (2014), Madrid (2014), Beyrouth (2015) et New York (2015 ).

Sont également présentés dans l’exposition : The Sea is History (HD Vidéo, Stéréo, 25 minutes, 2016) et Black Code/Code Noir (HD Vidéo, Stéréo, 21 minutes, 2015).

L’exposition Kinesis a béné cié du soutien de l’Institut français et de la Cité internationale des arts, résidence d’artistes à Paris. Les Black Code Sessions sont réalisées avec le soutien du Dicréam, un dispositif du CNC – Centre national du cinéma et de l’image animée.